Le Glaucome

Publié le par Systole

Le Glaucome se définit comme un groupe d'affections qui provoquent une "dégradation" progressive et chronique du nerf optique, et dont le facteur principal est l'augmentation de la pression dans l'oeil. Malgré sa fréquence très importante, il est souvent sous-diagnostiqué en raison des symptômes qui passent inaperçus puisque la progression est très lente, mais irrémédiable sans traitement.


Epidémiologie : La fréquence du glaucome est impressionnante dans la population, puisqu'environ 1-3% des gens sont touchés. Ce pourcentage atteint les 10% chez les personnes de plus de 70 ans, ce qui fait du glaucome l'une des causes majeures de cécité dans les pays industrialisés avec la rétinopathie diabétique et la dégénérescence maculaire liée à l'âge. Parmi les facteurs de risque principaux, on citera l'âge (la pression dans l'oeil augmente avec les années), certaines éthnies davantage prédisposées (Asiatiques, Africains) et le fait d'avoir des personnes avec un glaucome dans sa famille.




Mécanismes physiopathologiques : Certaines parties de l'oeil comme la cornée et le cristallin (lens) sont nourries par l'humeur aqueuse, le liquide qui se trouve dans le globe oculaire. Cette humeur aqueuse génère une pression dans l'oeil nécessaire à son bon fonctionnement et circule avant d'être réabsorbée par une région appelée le Trabeculum, située au niveau de l'angle entre l'iris et la cornée (angle irido-cornéen). Si la pression est trop élevée ou si l'angle irido-cornéen est fermé, ceci va avoir des répercussions aux niveaux des vaisseaux situés en arrière de l'oeil et provoquer une lente dégradation du nerf optique.






Il existe différents types de glaucomes mais la conséquence est toujours la même : l'humeur aqueuse ne peut pas être réabsorbée de manière correcte, ce qui va provoquer une lésion du nerf optique. Voici les types principaux :

- Le Glaucome chronique à angle ouvert (Glaucome simple), qui rend compte de 90% de tous les glaucomes. Dans ce cas, la pression intra-oculaire et trop élevée (normale = environ 15 mm Hg).

- Le Glaucome secondaire à angle ouvert : des dépôts vont s'accumuler au niveau du trabeculum (cas du glaucome pigmentaire ou du glaucome pseudo-exfoliatif)

- Le Glaucome à angle fermé : l'humeur aqueuse ne peut s'écouler en raison d'un blocage chronique au niveau de l'iris ou du trabeculum, qui peut être secondaire à une autre maladie de l'oeil.

- Le Glaucome aigu : la crise de glaucome survient de manière plus tapageuse. Le patient présente des douleurs oculaires importantes, des maux de tête et des troubles gastro-intestinaux. La pression intra-oculaire est extrêmement élevée en raison d'un blocage sur la pupille. Une intervention d'urgence est necessaire.

- Le Glaucome congénital : Enfant naissant avec un glaucome et présentant de "beaux grands yeux bleus"... Une intervention rapide est également souhaitée pour éviter une perte de vision irréversible.


Symptômes cliniques : les lésions au niveau du nerf optique vont provoquer chez le patient une diminution progressive de son champ visuel, qui va se rétrécir pour résulter au stade final où la personne ne verra plus que ce qui est directement devant lui ou pire encore, sera totalement aveugle. Le développement de la maladie se faisant sur de nombreuses années, une personne ne se rend souvent pas compte de la diminution de son champ visuel avant le stade terminal, d'où l'utilité des contrôles chez un ophtalmologue, qui pourra mesurer par des méthodes simples la pression intra-oculaire et regarder la rétine et le nerf optique.



le champ visuel chez une personne normale (en haut) et après évolution d'un glaucome (en bas)


 


Traitement : il dépend du type de glaucome, mais d'une manière générale, on pourra utiliser divers médicaments, le plus souvent en gouttes oculaires, qui vont permettre de baisser la pression intra-oculaire (beta-bloquants, inhibiteurs de l'anhydrase carbonique, dérivés des prostaglandines). Dans le cas où il y une obstruction du flux liquidien, une intervention chirurgicale sera envisagée. Un autre aspect tout aussi important sera le contrôle régulier de la pression intra-oculaire, qui pourra être mesurée par le médecin (tonométrie par aplanation) ou par le patient lui-même au moyen d'un instrument. Des contrôles du champ visuel seront également prévus pour évaluer la progression ou la stabilisation du déficit.

Publié dans Maladies des yeux

Commenter cet article

mohamed 24/06/2008 18:22

chere collegue bonsoire un tel article va avoire un impacte enorme sur la population sur la pathologie glaucomateuse qui reste chez nous en algerie l'une des causes de cecité les plus importante apre la cataracre...........le traitement chirurgicale est de plus en plus utilisé vu la mauvaise observance du traitement ..................merci et a bientot

Systole 24/06/2008 20:38


Bonsoir,

Si cet article peut aider certaines personnes à réaliser l'importance d'une telle pathologie, mon objectif est atteint! Comme en Europe, le glaucome est l'une des premières de malvoyance (avec la
rétinopathie diabétique)


Fredogino 27/04/2006 15:53

je viens te faire un petit coucou dans ton autre vie...

Systole 27/04/2006 16:06

Mon autre vie... MDR! Merci Fredo! A+

salwa 18/04/2006 17:51

il m'interesses enormement ton article , mon pere vient de se faire operer pour la 3eme fois du glaucome. les 2 premieres fois , disons pas complet la reussite , là j'espere que c'est la derniere.

jean-pierre et danielle 17/04/2006 20:06

faudrait créer un C A P d'ophtalmo, ça occuperait ces jeunes qui n'ont plus de CPE !

non, je plaisante ... je suis atteint d'un double glaucome décelé il y a 20 ans. c'est une vraie merde, crainte du résultat de chaque controle du champs visuel, des gouttes dans les yeux matin et soir à horaires plutot fixes. crainte d'une tension occulaire trop élevée....
J'ai entendu dire qu'une certaine alimentation pouvait faire diminuer la tension comme la consomation de piments...

Systole 18/04/2006 13:22

Merci de nous parler de ton propre vécu. Pour ce qui est des méthodes pour diminuer la pression dans l'oeil, je n'étais pas au courant de celles-ci... mais qui sait?

angeline 17/04/2006 11:30

merci pour cette explication très claire

mais que fait on kan il n'y a plus d'ophtalmo ??? chez nous il s sont rares et il faut prendre rdv pratiquement un an a l'avance lol

Systole 17/04/2006 12:22

Coucou Angeline! J'ai entendu en effet que les ophtalmologues manquent en France... c'est une situation délicate... on pourrait mettre en place des programmes de dépistage, mais ce n'est pas simple.