La Maladie de Ménière

Publié le par Systole

La Maladie de Ménière se caractérise par des crises durant lesquelles le patient ressent des vertiges intenses et incontrôlables, avec éventuellement des troubles auditifs, des nausées et des vomissements. Décrite depuis plus de cent ans, ses causes ne sont encore que partiellement claires.

Mécanismes physiopathologiques et symptômes : l'oreille interne est formée de deux composants majeurs, la cochlée ou colimaçon qui sera utile pour le traitement des ondes sonores en stimuli électriques (audition) et les canaux semi-circulaires (équilibre), contenant un liquide qui va se mouvoir en fonction des mouvements de la tête. Dans la maladie de Ménière, une perturbation au niveau du liquide (hydrops endolymphatique) va provoquer des crises de quelques heures qui vont se caractériser par des vertiges intenses, soit la sensation que les objets tournent autour de soi, ce qui va causer des nausées et des vomissements. De plus, les patients ressentiront souvent un déficit de l'audition et des acouphènes (sons désagréables perçus sans stimulation réelle). La fréquence des crises s'avère très variable selon les patients (une par année... une par semaine...), ce qui plonge la personne dans un état d'abattement dans la mesure où les crises sont imprévisibles.

De plus, avec la répétition des crises, l'audition va récupérer de moins en moins bien et chez certains patients, on notera un déséquilibre permanent.

Traitement : la prise en charge d'un patient avec une maladie de Ménière avérée (plus de deux crises d'au moins vingt minutes avec troubles typiques de l'équilibre et de l'audition) sera de prime abord médicamenteuse. On utilisera des antagonistes de l'histamine comme le métoclopramide pour diminuer les vomissements et les nausées. A titre préventif, et ce afin de diminuer le risque d'une nouvelle crise, le patient prendra quotidiennement des médicaments comme le dichlorydrate de bétahistine ou encore la flunazirine. La mise en place d'un aérateur à travers le tympan a montré être très efficace également.

Lorsque les médicaments ne parviennent pas à diminuer ou stopper les "crises", on songera à des interventions chirurgicales diverses (sacculotomie, neurectomie vestibulaire) qui sont très efficaces mais qui impliquent un risque de surdité non négligeable (environ 15%).

Une prise en charge psychologique s'avèrera importante pour ces patients qui se sentent souvent incompris, anxieux à l'idée de sortir, de peur de subir une nouvelle crise et d'être pris pour des alcooliques par des passants (vertiges, vomissements...).

Publié dans Maladies ORL

Commenter cet article

Nany66 18/02/2017 11:50

"Ma" maladie de Ménière a débuté en décembre 2010. Non identifiée au début, depuis après de nombreux examens médicaux, la maladie étant confirmée, je suis un traitement Tanganil (6/jour) et Extovil (2/jour) - traitement permanent - Très bien adapté puisque je n'ai que rarement un rappel à l'ordre. J'ai une grosse perte d'audition à gauche et je suis appareillée.
Je pense que c'est une maladie qu'il faut apprivoiser. Ne pas se laisser déborder .... relativiser. C'est dérangeant mais lorsqu'un traitement adapté est instauré .... penser qu'il y a bien pire. Bon courage

hajar 28/04/2010 19:32


voilà moi aussi je vivais une vie normale jusqu'à cette madite après midi j'ètè alongè on voulant se lever j'ai entendu un bruit aigu dans mon oreille après j'ai eu le vertige le lendemain j'ètè
hospitalisè j'areter pas de vomir avec des nausèe teribles et le bruit ki ne s'areter pas dans mon oreille gauche on m'a prescrit serc et bastarel et un autre medicament après trois mois j'ai
arreté de prendre ces medicament le prob c ke j'arrete pas d'entendre le bruit dans mon oreille gauche ça n se stope pas ,et je m'enerve s'il ya trop de bruit j'aessaye tjrs de diminuer le
son,dernièrement j'ai eu de mal cotè oeil gauche et crane tjrs partis gauche j n sais pas si ça un lien ou pas?


Fantail 02/04/2010 02:41


Depuis plus de 3 ans je souffre de la maladie de Meniere et c'est seulement recemment ou un "nom" a ete mis sur mon probleme de vertige, maux de tete etc...
Cette maladie a commence suite a une infection de l'oreille interne, non traitee par mon medecin generaliste de l'epoque et je suis restee 6 mois a souffrir horriblement de maux de tete et de
vertiges.


Prendre l'avion, rouler en montagne ou en colline, declenche une crise de Meniere.
Pour essayer de vivre une vie normale ou a peu pres normale, je me suis mise a une diete sans sel (pas d'ajout de sel et surveillance stricte de tout ce que j'achete). C'est ainsi que j'ai elimine
jambon, bacon, olives, anchois, fromage et derives.
Je fais mon pain moi-meme sans sel a l'exception de celui contenu dans la levure.
Je ne prends aucun medicament, que tu Paracetamol pour endiguer les maux de tete qui sont tres severes.
Apres une crise je reste en moyenne 1 mois avec maux de tete, vertiges, pas de force dans les jambes.

En plus de regime "sans sel ajoute et controle" je prends 1 comprime de GINGKO 8000mg par jour,plus je m'oblige a faire 30 minutes de relaxation par jour, et ce, chaque jour de la semaine, plus 6 a
8 km de marche a pieds chaque jour que la meteo me le permet.
Cela fait maintenant 2 mois et demi que j'ai mis ce "traitement" en place et pour l'instant je n'ai pas eu de crise.
J'ai beaucoup d'acouphenes si je mange un peu sale (comme un morceau de fromage ou des olives que j'aime !). Tout revient dans la normalite (moins fortes) si le sel est controle.
Voila mon experience avec cette maladie qui effectivement perturbe completement ma vie, etant une personne aimant le sport, la montagne et les voyages.


SysTole 24/08/2009 21:14

Les vertiges en soi peuvent provoquer des nausées et des vomissements, sans que cela ne soit caractéristique de la maladie de Ménière pour autant... dans votre histoire, il manque le bourdonnement d'oreille (les acouphènes) et la baisse d'audition transitoire qui accompagne généralement le syndrome méniériforme, néanmoins il peut s'agir de cela, malgré tout. Vous faites bien de consulter un ORL afin qu'il vous examine!

AZERTY31 24/08/2009 19:48

Bonjour,

je vous écris car j'ai peur moi aussi d'être atteinte de ce syndrôme...
Voilà c'était dimanche matin, je n'étais presque pas réveillée que j'ai senti des vertiges! du coup j'ai ça m'a obligé à bien ouvrir les yeux et là, tout tournait sans pouvoir trouver un point fixe! Les nausées sont apparues très vite puis des vomissements! sympa pour un dimanche matin! je dirai que les vertiges ont cessé assez rapidement mais j'ai mis près d'1h pour les nauséees...

Pensez_vous que cela puisse être cette maladie? Même si j'ai bien compris qu'elle pouvait survenir sous plusieurs "formes".

Je pense aller consulter un ORL prochainement.

Merci pour vos réponses.