Le Trouble Obsessionnel-Compulsif (TOC)

Publié le par Systole

Tout comme le Trouble panique, le Trouble Obsessionnel Compulsif (qu'on abrège souvent TOC) fait partie de la famille des troubles anxieux, dans le sens où on retrouve chez le patient une hyperactivité "interne" en réponse à un objet qui présente une menace constante mais irraisonnée.


Epidémiologie : Les Troubles Obsessionnels et Compulsifs sont très fréquents dans la population : 2-3% des gens sont touchés, les hommes autant que les femmes. Ces troubles débutent souvent durant l'adolescence ou au début de l'âge adulte.


Mécanismes physiopathologiques : les troubles anxieux en général semblent être générés par une activité plus importante que la norme du système neuro-végétatif, c'est-à-dire celui qui régule des fonctions vitales comme les constantes cardiaques (tension artérielle, fréquence), la salivation, la transpiration, l'ouverture des voies respiratoires... des fonctions essentielles du corps humain qui ne sont pas contrôlables par la pensée. Une anxiété peut se manifester chez n'importe quelle personne lors d'une situation stressante ou délicate (examen, représentation...) mais chez un patient qui présente des troubles anxieux, la réaction est clairement trop importante dans la mesure où son appréhension est floue et déraisonnée.


Symptômes : une personne qui a des TOC va présenter des idées, des impulsions ou des pensées (obsessions) qui vont envahir son esprit de manière répétée, ou des comportements et conduites répétitives (compulsions) que le patient ne peut contrôler mais qui créeront chez lui une anxiété s'il tente d'y résister, de peur que quelque chose de dramatique n'arrive.

exemples d'obsessions : idées ou pensées souvent répugnantes et blasphématoires que le patient reconnait comme siennes mais étrangères à sa volonté ("je suis sale", "je vais frapper quelqu'un", "quelqu'un va mourir"). Le patient va également souvent passer énormément de temps à se décider pour une quelconque action, pesant le pour et le contre continuellement.

exemples de compulsions : actes mentaux (calcul, prières, répétitions de mots) ou comportements répétitifs (lavage de mains, rangement, vérifications) destinés à neutraliser les pensées obsessionnelles.

Le sujet fait des efforts pour essayer de se débarrasser de ces idées ou ces pensées, mais cela ne suffit pas. Il sait par ailleurs que ceci provient de sa propre activité mentale et que cela a un caractère déraisonnable et absurde. Ces conduites vont générer chez le patient une détresse marquée, une perte de temps considérable (>1 heure par jour) et peuvent interférer avec ses activités quotidiennes.


Evolution et traitement : les troubles obsessionnels et compulsifs évoluent souvent au long cours, mais sous traitement, ils peuvent diminuer ou disparaître complètement. On utilisera, tout comme pour les troubles paniques, des médicaments comme les Benzodiazépines (Valium(R) ou Xanax (R)), mais aussi des anti-dépresseurs de nouvelle génération (ISRS). Des séances de psychothérapie (soutien, analytique mais surtout comportementale) peuvent également avoir une utilité pour tenter de cerner ce qui est à l'origine de ce comportement ou du moins de l'adapter à la vie quotidienne.

Commenter cet article

SysTooL 30/11/2008 21:16

J'ignore s'il y a vraiment des chiffres disponibles, mais il est clair que du moment où le patient est pris en charge, c'est déjà qu'il souhaite ou qu'il considère nécessaire d'arrêter tout cela, pour ainsi dire.

leila 29/11/2008 22:07

quel est l'evolution en dehors du traitement ? y a il des complication?

eve 05/02/2008 13:59

la céroline des laboratoire pilèje est pour ceux qui rechercherons, la meilleure source pour produire naturellement la sérotonine, manquant souvent au x gens atteint de tocs ou la cértroubles obsessionnels ou d'attaque de panique.
Atteinte depusi 20 ans par ces troubles, ayant suivi psychotérapie, EMDR, hypnose, antidépressures etc... j'ai trouvé dans la Céroline un apaisement impensable jusque là, grace à la fabrication de tryptophane. Faites des recherches et vosu trouverez, mais c'ets un médecinq ui doit prescrire la céroline, du moins moi c'ets mon médecin qui me l'a prescrite, même si c'est de la micronutrition.
Bon courage à tous.

emeline 26/08/2007 14:06

salut j'ai 15 ans et depuis pas mal de temps j'ai des TOC
je ne savais pas a quoi ils étaient dut mais en lisant votre article je comprend bien mieux!merci

laura 26/07/2007 10:32

bonjour Je suis adolescente est depuis environ l'age de treize ans j'ai quelqu trouble ... en effet quand j'étais petite je detestai quon me deplace les affaire a 1mm prés cela m'incommodé.. je me mettai meme a pleuré quand ce n'etait pas pile a la place ou j'i avais mi.. cete j'ai grandi mai par exemple i a quelque temps j'avia comme un code qui m resonnai dans la tete et si je le repetai pa un certain nombre de fois cela m rendai malhereuse ... é au jour d'aujourdhui c par exemple de angoisse par exemple si je pense que j'ai corné mes livres dans mon sac deux cour je devais i veuillé a 5 fois pour etre sur qu c t pa corné.. ou rerentré dans ma maison pour etre sur qu javai bien posé telle truc a telle endroit.. en grandissant ca c'est donc attenué... MAI c n'est pas totalement passé et il i a peu de temps j'ai perdu mon ami d'un accident de voiture et du cou moralement.. ca ne va pa fort j'ai peur que tt cela recommence é j pense souvent a la mort j'ai peur de ca de me dire qu'un jour je ne serai plus de ce monde... DE PLUS j'ai eu la mononucleose et j suis donc souvent malade j attrape tout ce ki passe.. enfin oila j vou ecri en esperan pouvoir trouvé de l'aide (ps g essayé d'en parlé a mes parent mais pour eu rien d grave) d'avance merci loly

Systole 26/07/2007 17:47

Bonjour!Je pense que le mieux serait de consulter un spécialiste... la thérapie cognitivo-comportementale est très efficace pour les TOC, surtout parce qu'on travaille sur des comportements à adapter, réaliser que si l'on tâche de faire abstraction de ces compulsions (calcul, rangement, prières, lavages...), rien d'horrible ne va se passer!Bonne chance