La Salpingite aiguë

Publié le par Systole

La Salpingite aiguë, c’est-à-dire l’inflammation des trompes de Fallope, est une infection très fréquente, et plus particulièrement chez la femme jeune. Les mesures de prévention comme des rapports sexuels protégés sont indiqués pour éviter des complications fâcheuses comme l’infertilité.

 


Epidémiologie : Près de 100'000 cas de Salpingite aiguë sont diagnostiqués chaque année en France, ce qui en fait une infection très répandue, et ce d’autant plus chez les femmes jeunes, puisque dans 55% des cas, elles sont âgées de 25 ans et moins.

 

Facteurs de risque et causes de salpingite : on sait que les patientes souffrant d’une baisse de l’immunité (maladie, SIDA, traitement par corticoïdes) sont plus à risque de développer une salpingite. De même, les infections des organes proches (appendicite, péritonite) peuvent toucher également les trompes. Enfin, les dispositifs intra-utérins comme le stérilet ou des manœuvres dans l’utérus (examens invisifs par un gynécologue ou obstétricien) présentent également un risque majoré d’avoir une salpingite aiguë.

 

Les organismes responsables de l’infection d’une trompe de Fallope sont principalement des bactéries comme le Chlamydia trachomatis (40%), l’agent de la Gonorrhée (20%) ainsi que d’autres germes moins fréquents comme Ureaplasma ou des bactéries du tractus digestif.


schéma de l'utérus des annexes

 


Diagnostic et traitement
 : le plus souvent, une patiente atteinte de salpingite aiguë va présenter des douleurs abdominales basses, une fièvre généralement modérée et des écoulements vaginaux, voire des saignements. Des brûlures en urinant ne sont pas rares. Grâce à un examen par un spécialiste qui comprendra le prélévement bactérien pour mettre le germe en évidence ainsi qu’une échographie pour dépister les éventuelles complications (abcès), on pourra traiter la salpingite avec des antibiotiques adaptés à la bactérie en cause. Souvent, une exploration laparoscopique sera nécessaire dans un but diagnostic et pour le traitement (lavage, drainage éventuel).

 

L’évolution est très variable, mais on sait que le risque de grossesse extra-utérine est multiplié par 10 chez une femme ayant eu une salpingite. De même, une infertilité peut survenir, notamment dans le cas des infections à Chlamydia. Enfin, des douleurs chroniques du bassin peuvent exister dans un tiers des cas. Ceci montre l’importance particulière de la prévention de ce genre de maladies, qui consiste à éviter des rapports sans préservatifs avec des conjoints dont on ignore s’ils sont infectés.

Commenter cet article

valérie 27/01/2010 11:43


bonjour,
merci d'avoir répondu
tous ce que je peux donner comme information c'est que ma gényco ne se prononce pas elle dit que pour le moment c'est une infection et une inflamation au niveau des organes notés ci-dessus
et que le résultat du frottis+un autre prélevement nous permettera d'en savoir d'avantage
PS:je la vois demain


SysTole 26/01/2010 22:17


Bonsoir,

Il m'est malheureusement impossible de vous donner une réponse. Il faudrait une consultation gynécologique pour savoir si cela est possible!


valérie 26/01/2010 15:41


bonjour,
je vous consulte car il ya plus de 9 mois g eu des douleurs au bas de lestomac
1er mauvais dyagnostic : apindicite ensuite il s'est avéré que c'etait mon ovaire bref ca a duré lgtps
mon medecin viend de decouvrir une infection qui a conduit également a une inflamation des ovaires (2) trompes (2) et veccis
j'en ai eu pour 5 antibiotiques différents au point ou je crains un ulcére
ma question est : pourrais-je avoir des enfant normalement meme si laffection est la depuis au moins 9 mois
Merci infiniment


SysTole 06/11/2009 18:51


Bonsoir, ce rapport protégé est probablement en rapport avec la salpingite, en effet... c'est pourquoi un dépistage pour votre ami est important afin de le traiter également!!! (et en attendant,
s'assurer de rapports protégés!)

Avec ce genre de mesures (des rapports protégés ou alors avec quelqu'un qui n'a pas une telle infection), vous ne devriez pas représenter un nouvel épisode, en principe


caro 06/11/2009 14:55


bonjour, je viens de sortir de l'hôpital aussi pour une salpingite ..les sage femme ne mon pas trop bien expliquer c'est pourquoi je viens écrire ...bref
je me pose quelque question j'espère que vous pourrez y répondre
1- j'ai eu un rapport non protéger 1 jour avant que je resante les symptômes ...je trouve sa bizarre que se soit arriver si vite !! c'est normal ??
2- Mon copain doit il faire des test ou quelque chose dans le genre???
3-est-ce que je risque de le réatrapper plus tard ??

merci d'avance