La Spondylarthrite ankylosante

Publié le par Systole

La Spondylarthrite ankylosante (SPA) est une maladie inflammatoire qui touche principalement les articulations au niveau des vertèbres et du bassin. Cependant, d’autres articulations et même d’autres organes peuvent être mis en cause.

 

Epidémiologie : La Spondylarthrite ankylosante (ou maladie de Bechterew) touche près d’1% de la population européenne, ce qui en fait une pathologie relativement fréquente. On la retrouve trois fois plus souvent chez les hommes, et d’une manière générale, les patients commencent à souffrir de cette maladie vers 20-40 ans.

Mécanismes physiopathologiques : on sait qu’une prédisposition génétique existe assez clairement. En effet, on peut mettre en évidence chez plus de 90% des patients avec une SPA un certain composant sanguin, l’antigène HLA-B27, qui est présent chez seulement 10% de la population non atteinte par cette maladie. Par contre, le « Facteur Rhumatoïde », souvent présent dans la Polyarthrite Rhumatoïde, n’est pas fréquemment associé à la SPA, qui est ainsi catégorisée comme une spondylarthrite dite « séronégative », au même titre que l’Arthrite réactionnelle (maladie de Reiter) ou les troubles articulaires liés au psoriasis ou aux maladies inflammatoires digestives. On ignore par contre quelle est l’origine de cette inflammation qui va mettre à mal les articulations de ces patients.


Symptômes de la SPA : on retrouve classiquement des douleurs au niveau du bassin et des fesses (sacro-iliite) qui sont les plus fortes en intensité la nuit et le matin au réveil. De plus, le patient se plaindra de douleurs localisées à la colonne vertébrale, et ce surtout aux étages dorsaux et lombaires. Dans une certaine proportion de cas, on pourra également retrouver des douleurs articulaires aux extrémités ainsi qu’une inflammation douloureuse des tendons, par exemple au tendon d’Achille. Dans 25%, le patient se plaindra de plus de douleurs oculaires (inflammation de l’iris).

Prise en charge et traitement : la complication à long terme de cette maladie chronique étant l’enraidissement des articulations (ankylose) qui va provoquer une limitation marquée de la mobilité, des séances de kinésithérapie seront essentielles pour freiner la progression de la maladie. De plus, le patient pourra bénéficier de médicaments contre les douleurs, comme des anti-inflammatoires, ainsi que des corticoïdes lors de poussées sévères. L’utilisation de médicaments immunosuppresseurs comme le Méthotrexate ainsi que des anticorps anti-TNF-alpha n’est pas rare dans les formes réfractaires au traitement classique.

Commenter cet article

godillot 02/11/2010 21:59


je suis atteint d'une SPA positif hlab27 je suis sous metotrexate mais rien ne marche je souffre autant
j ai pris mobic novatrex metotrexate et rien n y fait


H-IL 30/05/2010 08:17


Salut Doc Sys, ch'te rebrosse le tableau, spondylarthropathie sero(-) dans l'cadre d'un rhuma psoriasique.
Depuis le début de l'année, ttt anti TNF alpha H... et je pète la forme. Enfin la mienne de forme. Suis vachement soulagé !!
H-IL te souhaite un BonDim


bvconseil 12/02/2008 09:47

Bonjour, dans le cadre du lancement la version 2 de wyethbiotherapie.com, je souhaiterai vous informer des nouveautés qui visent toujours mieux à répondre aux attentes des patients et des professionnels de santé :
-De nouveaux outils WEB pour rendre plus facile la vie des personnes atteintes de rhumatismes inflammatoires chroniques ou de psoriasis
-Maison ergonomique virtuelle
-Exercices de gym on-line
-Chaîne podcasts santé
-Des conseils de vie pratique (voyage, sport, quizz, actualités pathologique, témoignages…)
L’adresse du site :
www.wyethbiotherapie.com
N’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions.
BV Conseil,
Service de Presse de WYETH.

rififi 24/09/2007 16:49

bonjour, Systole et bravo pour ce blog (je viens de chez ska en passant par systool ;o) )
et j'ai été très intéressée par l'article sur l'uvéite, du coup je suis passée ici parce que j'ai une SPA.

Alors pour répondre surtout à Hib : je ne souffre d'aucun problèmes digestifs, et mon père qui a aussi la maladie n'en souffre pas non plus, malgré les anti-inflammatoire tous les jours pour lui depuis plus de 50 ans !!
de mon côté heureusement ça se passe mieux, la SPA n'évolue pas trop vite hormis quelques crises

pour ce uqi est de l'alimentation je ne sais pas trop quoi en penser franchement, puisque je n'ai pas une alimentation "dévoyée" mais tout de même atteinte de SPA. Maintenant si des gens constatent des progrès en changeant d'aliments, ils ont raison de continuer... ce qui me gêne c'est la généralisation de méthode(s) qui peuvent marcher chez certains et sont généralisée(s) à tout-va un peu n'importe comment

Systole 25/09/2007 20:27

Hello Rififi! Effectivement, je crois qu'il y a souvent des phénomènes de mode et des gens souhaitant rentabiliser leurs idées... je pense que chaque patient doit tenter de trouver ce qui peut être bon pour sa maladie et ce qui ne l'est pas!

marie 30/08/2007 18:00

bonjour je viens de lire le chapitre sur le lupus je suis atteinte d'un led avec insuffisance rénale j'ai un blog sur la vie de ma maladie. vous pouvez venir le voir.
le vôtre est très bien

Systole 30/08/2007 18:40

Bonjour Marie, je viens de passer chez vous.A noter une erreur dans l'adresse de votre blog quand vous postez un commentaire